Martedi 15 novembre 2005

"Nessun atto concreto", Tierce rifiuta le cure
Ritenuto insufficiente l'impegno del Consiglio. Interviene l'ambasciata francese

Grazie "citoyen" Jean Marc Merci "citoyen" Jean Marc

Marino Antimo Zanotti

Zona Franca 

 

Neuvième jour de grève de la faim sans aucune réponse concrète pour Jean Marc Tierce.

La proposition de modification de la Loi sur la révision ne figure pas à l’ordre du jour de la séance parlementaire comme il l’avait été supposé dans un premier temps.

Le Ministre de la Justice a assuré qu’il travaillait afin d’insérer cette modification lors de la prochaine réunion du Conseil appliquant la procédure d’urgence…..mais la protestation de Tierce continue.

Comme seule réponse la solidarité de nombreux citoyens sanmarinais.

Jean Marc a perdu beaucoup d’énergie, de nombreux kilos ; il a perdu également un peu de confiance en la Justice et les Institutions de Saint Marin.

A Jean Marc il ne reste que son avocat et sa famille, malgré 12 longues années de Justice (ou plutôt d’injustice) kafkaïenne supportée.

La solidarité de la communauté sanmarinaise autour de Jean Marc semble augmenter mais elle est encore trop faible à mon goût.

Les Institutions déclarent : « nous nous en occupons » les citoyens semblent répondre « espérons » !

Jean Marc pouvait sûrement choisir une solution plus facile ; il pouvait tout simplement abandonner ou même quitter définitivement notre pays. Il a décidé de rester et de combattre sûr de lui, de son Droit et d’une sentence favorable de la Cour Européenne de Strasbourg émise en juillet 2000 qui a condamné le « médiéval » système juridique de la République de Saint Marin.

Le Ministère de la Justice a préféré se taire pendant une très (trop) longue période, peut être notre Ministre était-il trop occupé à « s’accaparer » le mérite de pompeux accords bilatéraux aux quatre coins du globe ?

Peut être qu’au fond de nous-mêmes manque la gratitude dont nous sommes redevables au « libre citoyen français » Jean Marc Tierce.

Jean Marc nous a enseigné qu’une bataille pour le Droit n’est jamais une bataille personnelle, Jean Marc Tierce nous enseigne que la DIGNITÉ a une valeur.

 

Marino Antimo Zanotti

Zona Franca

Comité des Droits de l’Homme 

 

Accueil Médias 08/04/2006 Forum Humour    Elettorale St-Marin.com